• LES BONNES ONDES

AFTERWORK 20 - MUSTAPHA SWINGA ET AICHA CHAANANE



Pour clore en beauté cette première saison d’Afterwork, nous avons eu le plaisir de recevoir Mustapha El Fekkak, aka Swinga, et Aicha Chanane, dite Awiiisha.


Journaliste de formation, Aïcha Chanane est passée du monde des médias à celui des médias sociaux de la traduction. Ce qu’elle a acquis comme expérience dans la presse écrite et digitale pendant dix ans (Al Akhbar, El Khabar, Alyaoum24), elle le met désormais à contribution sur ses comptes Instagram (Awiiisha et bonplan.ma). Si elle n’a rien perdu à ses réflexes de journaliste et à son goût pour la primeur de l’information, elle a fait le choix de laisser de côté la pression inhérente à ce métier, de se tourner vers la traduction et de consacrer du temps à sa famille, son bien-être et au partage, en toute simplicité et sans chichi, avec ses followers. Elle leur parle d’éducation, de sa vie de maman, de bons plans et de petits bonheurs du quotidien…



Artiste, circassien, chef d’entreprise, réalisateur, producteur… Les talents de Mustapha Swinga, aujourd’hui à la tête d’Artcoustic Studios, sont probablement trop nombreux pour être tous listés. Ce lauréat de l’école du cirque Shems’y est aujourd’hui une personnalité incontournable des réseaux sociaux marocains : il se fait connaître avec Aji-Tfham, série de vidéos animées en darija où il décortique l’actualité ou vulgarise un concept donné. L’année dernière, sa couverture de la pandémie de Covid-19 l’a rendu indispensable, pour les internautes comme pour les autorités publiques, qui se sont appuyées sur lui pour faire passer leurs messages de sensibilisation auprès du grand public.


Des influenceurs pas comme les autres, parce qu’ils ne se définissent pas comme tels et parce qu’ils sont bien plus que ça, malgré leurs milliers d’abonnés — qui se comptent désormais en millions, toutes plateformes confondues, du côté de Swinga.


Avec en commun une spontanéité, une franchise, un amour du partage et de l’information, sourcée et vulgarisée, Mustapha Swinga et Awiiisha nous parlent de leurs parcours respectifs, mais surtout de leur état d’esprit. En darija et en chœur, ils reviennent sur la manière dont ils ont appréhendé le Covid-19, en tant que personnages publics mais aussi dans l’intimité, parlent sans complexe de santé mentale, de digital, d’ego, d’information et de publicité, de responsabilité envers celles et ceux qui les suivent, de libertés individuelles, de famille et de rapport au travail…



Un vingtième épisode que nous avons pris énormément de plaisir à produire, et qui, nous l’espérons, vous donnera envie de réécouter ou de découvrir les 19 qui le précédent.


En attendant la rentrée, bonne écoute et n'hésitez pas à découvrir nos autres programmes !