• LES BONNES ONDES

AFTERWORK 13 : FATYM LAYACHI ET HASSAN HAMDANI



Les invités de Hamza Lyoubi et Mehdi El Kindi pour ce treizième épisode d’Afterwork ont tous les deux le sens de la formule, un amour démesuré pour le football…

Et un lien avec le magazine TelQuel.

Fatym Layachi, comédienne, metteure en scène et chroniqueuse, et Hassan Hamdani, journaliste et conseiller de la rédaction de TelQuel, discutent à bâtons rompus de leurs parcours et de leurs passions, avec beaucoup d’humour et encore plus d’humilité.

L’année 1998 a été marquée par la Coupe du Monde, mais aussi par l’arrivée au Maroc de Hassan Hamdani, maître auxiliaire d’histoire en France devenu ingénieur en tourisme culturel, avant de s’imposer comme plume incontournable de la presse francophone marocaine : après La Vie Eco et Femmes du Maroc (pour qui il a couvert Tazmamart, rappelle-t-il), c’est à TelQuel qu’il fait ses armes dans le milieu des années 2000 et qu’il continue de travailler, après un passage par le regretté HuffPost Maroc.

Lauréat du Prix francophone de la liberté de la presse RFI-RSF-OIF en 2010 aux côtés d’Aïcha Akalay pour leur enquête La tentation du Christ, Hassan Hamdani revient sur les premières années de TelQuel, les sujets tabous de l’époque et le journalisme gonzo, mais aussi sur le mythe de la presse libre ou indépendante aujourd’hui... en voulant pour preuve les affaires Soulaimane Raissouni et Omar Radi.

La presse, Fatym Layachi la connaît également et chérit les (rares ?) espaces de liberté qu’elle offre, particulièrement chez TelQuel, où elle signe une chronique hebdomadaire : en tant que lectrice, les Unes sur le Hirak, sur les personnes transsexuelles et transgenres, les prises de position courageuses la transportent… Presqu’autant que le retour de Benzema en équipe de France. Celle que le public associe encore, 16 ans plus tard, au film Marock de Leila Marrakchi, aime autant Les Lions de l’Atlas que les Bleus, ne jure que par le PSG, la Juventus et le Wydad… Un alignement qui donne lieu à des discussions enflammées et à un quiz éclaté explosif.

Du parc des Princes au stade d’honneur, de Didier Deschamps à Akram ir7al, de la qualité des supporters de l’OM aux chants incandescents des supporters marocains, des rues de Casa à celles de Jérusalem, des étoiles rallumées au mur des lamentations, Hassan Hamdani et Fatym Layachi s’en donnent à cœur joie… Pour le plus grand bonheur de leurs hôtes et désormais, de leurs auditeurs.

Bonne écoute !